Le temps de l’action et des réalisations

Les urnes ont parlé : notre liste Arès Passionnément, emmenée par Xavier Daney, a largement et brillamment gagné l’élection municipale de mars dernier, puisque près de deux électeurs sur trois (64,45 % pour être précis) ont voté en faveur du changement, sur un programme concret de 105 propositions dont les maîtres mots sont exemplarité, concertation et proximité. Nous remercions ici à nouveau les 1 662 électeurs qui se sont prononcés en faveur de notre liste (contre 917 pour l’équipe Rassembler et Avancer pour Arès qui a peu rassemblé…). Ils nous ont permis d’obtenir 24 sièges sur 29 au sein du nouveau conseil municipal.

Nous regrettons à ce propos que les cinq élus de la minorité aient brillé par leur absence au premier conseil municipal, adressant ainsi un véritable camouflet à l’endroit des Arésiens qui ont voté pour eux, puis que leur unité de façade se soit disloquée par une succession de démissions. Quand on recherche les voix des électeurs, il ne faut pas fuir les responsabilités une fois élu, même si on est mis en minorité…

Le temps du débat, de la contradiction et des procès d’intention* est donc passé. Vient aujourd’hui le temps de l’action et des réalisations. Celui qu’attendent les Arésiennes et les Arésiens depuis de nombreuses années. Certes, la pandémie qui a frappé la France et touché Arès – heureusement de façon beaucoup moins dramatique – nous a obligés dès notre – tardive – prise de fonctions à revoir nos priorités et à faire de la sécurité sanitaire notre objectif premier. Les décisions, pas faciles à prendre en ce domaine telle notamment la suppression de la Fête de l’Huître, ont été prises dans l’intérêt de la sécurité de nos concitoyens. Mais pour autant, en intégrant les conséquences de la pandémie dans ses préoccupations, notre équipe s’est mise au travail dès son installation pour que nos engagements pris envers vous durant la campagne électorale se concrétisent.

Bien entendu, et personne ne le croirait, nous n’allons pas réaliser notre programme en un an ! Nous avons six années devant nous pour décliner, méthodiquement et avec un souci évident et permanent de l’équilibre des finances communales, chaque élément de ce programme novateur. Nous adopterons une démarche pragmatique et mettrons en œuvre en priorité les propositions qui ont un impact immédiat sur la vie des Arésiens. Dans cet esprit, nous avons ainsi engagé une réflexion sur la création d’une halle sur la place Weiss. La construction d’un nouveau dojo est également au stade de l’étude préalable. L’ouverture d’un second marché le dimanche (avec des artisans et producteurs locaux) est attendue pour la rentrée. Une commission interne motivée a pris en charge l’étude d’un Plan vélo pour la commune. Ce ne sont que quelques-uns des projets dans les cartons municipaux. Des groupes de travail vont se réunir pour bâtir les priorités et dresser un calendrier. La commission Finances et économie attend leurs conclusions pour faire passer, après concertation et à l’épreuve de la réalité des chiffres, leurs réflexions du stade du projet à celui de la réalisation.

Sur les finances justement, nous serons fidèles à nos engagements. Aucune hausse d’impôt ne sera infligée aux Arésiens, même si le contexte est incertain (compensation du produit de la taxe d’habitation alors que sa disparition est programmée) ou difficile (réduction du fait de la pandémie de certaines recettes sans diminution de charges, comme dans le cas des cantines à l’arrêt pendant plusieurs mois alors que les dépenses de personnel et les frais généraux continuaient à courir). En la matière, nous visons une réduction des dépenses de fonctionnement par une maîtrise intelligente de chaque poste de charges pour permettre, à budget global égal, une augmentation progressive de l’investissement au cours du mandat. Et nous financerons de façon innovante – pour ne pas répéter par exemple l’erreur du financement de la médiathèque – certains de nos projets afin de conserver à la commune des marges de manœuvre.

Vous avez voté. Vous avez choisi. Nous agissons ! Avec vous et pour vous.

L’équipe d’Arès Passionnément

* La fin de campagne a, hélas, été entachée par la divulgation d’une lettre anonyme qui génère, à juste titre, des mécontentements. Nous tenons à réaffirmer que nous ne sommes en aucun cas à l’origine de ces écrits et leur diffusion. Rappelons qu’au début de sa campagne, lors de sa première réunion publique, Xavier Daney avait souhaité que la campagne pour les municipales soit digne, propre et apaisée ; et que par ailleurs une charte éthique a été signée par tous les colistiers d’Arès Passionnément. Au pays des mouettes, les corbeaux ne sont pas les bienvenus ! Nous serons donc heureux de connaître les noms des personnes à l’origine de ce pamphlet. Vivement une enquête !